Retour

 ...faussement Madame, Lucille C. Mosimann 06—015

Dans la collection «Les cheveux au vent, faussement madame» signée Lucille C. Mosimann, le fantasme de la grande Dame, habillée avec goût est perverti par l’attitude sauvage d’une motarde sans foi ni loi.

C’est en suivant cette nostalgie des 50’s que la scénographie répète, déforme et interprète la composition pyramidale des mannequins Dior New Look. Les éléments qui composent cette scène de salon sont empruntés à l’univers de la route et de la moto. Les mannequins cheveux au vent se figent dans une composition qui s’apparente à un tableau.

 

Défilé Lucille C. Mosimann

Genève

17.06.2015

 

Le projet a été réalisé

en collaboration

avec les designers Arielle Grasser

et Marie Ivol

 

Vue d’ensemble des éléments

qui composent la scénographie

Photographie

© Marie Ivol

5/5

PREV

TIME